Le Rubis

Son label vient du latin “Ruber”, qui est la racine étymologique de “Rouge”. Avant le développement de la gemmologie scientifique au 18e, de nombreuses gemmes rougeâtres étaient mal désignées. Egalement connues sous le nom d’ “Anthrax” (“Charbon ardent”) chez les Grecs anciens, ces cabochons étaient d’un bel écarlate intense et profond, rappelant le charbon ardent, lorsqu’elles étaient observées face à une intense source lumineuse.

On trouve une mention de la lithothérapie dès le 16e grâce à Jean de Renou, médecin de Henri II, III et IV, et grand adepte de cette branche. Il indique dans l’un de ses ouvrages médicaux que “le rubis est grandement cordial (tonique) et qui plus est, résiste puissamment à toutes pourritures et venins”. Aujourd’hui, on attribue toujours aux élixirs des vertus revivifiantes et désinfectantes. Pierre de vie, il donne courage et loyauté. Il symbolise le bonheur et le feu ardent. On l’associe, en priorité, au 4ème chakra, le chakra du cœur.

 

  • ORIGINE DU NOM : Issu du latin “rubeus” signifiant “rouge”
  • COMPOSITION CHIMIQUE : Oxyde d’aluminium, Al2O3.
  • GROUPE D’APPARTENANCE : Corindons
  • SYSTÈME CRISTALLIN : Rhomboédrique
  • GISEMENT(S) : Birmanie, Sri Lanka, Tanzanie, Thaïlande et Viêt-Nam.
  • COULEUR(S) : Rouge pâle, rouge“sang de pigeon”, nuances violettes et magenta

Produits contenants du Rubis